Pour vivre au rythme de l'Eglise universelle.
FlashPress - Infocatho
du 8 au 14 juillet 2013 (semaine 28)
 

-
14 juillet 2013- Égypte
LES CRITQUES COPTES VIS-À-VIS DE LA NOUVELLE CONSTITUTION


L’Eglise copte orthodoxe a chargé une Commission de juristes et d’hommes politiques chrétiens de rédiger un mémorandum contenant les observations critiques concernant la Constitution provisoire.

C’est ce que confirme l’Evêque copte catholique d’Assiout, Mgr Kyrillos William. « Cette initiative sera suivie par d’autres, appartenant au Conseil national des Églises chrétiennes récemment constitué. Les chrétiens doivent affronter dans l’unité le moment difficile que traverse le pays ».

Ce qui alarme les chrétiens est en particulier l’article 1er de la nouvelle Déclaration constitutionnelle, qui, en proposant la charia comme source fondamentale de la législation, en accrédite de fait une interprétation rigoriste, telle qu’appuyée par les écoles d’interprétation proches des salafistes.

En outre, a disparu de la Constitution provisoire l’ancien article 3, qui garantissait aux chrétiens et aux juifs la possibilité de recourir à leurs propres principes canoniques pour réglementer les questions personnelles et religieuses de leurs communautés respectives.

La Commission mise sur pied par l'Église copte compte parmi ses membres l’ancienne parlementaire Susie Adly et le juriste Amir Ramzy.

Concenant le rôle de l'armée, Mgr Kyrillos William affirme que « l’armée s’est limitée à sauvegarder la volonté populaire, sans prétendre exercer le pouvoir politique de manière directe. Par ailleurs, ajoute-t-il, la partie de la population qui se reconnaît dans les Frères musulmans devra être impliquée dans le processus de recomposition du cadre politique national et je crois que cela est souhaitable et possible, dès lors qu’elle mettra de côté ses prétentions hégémoniques ». (source : .Fides)

Retour aux dépêches
retour à la page d'accueil