Pour vivre au rythme de l'Eglise universelle.
FlashPress - Infocatho
Du 1 au 7 août 2017 (semaine 32)
 


- 7 août 2017-
- Russie
L'ATHEISME DIMINUE DANS L'ACTUELLE RUSSIE

Selon le "Centre Levada" de Moscou, le pourcentage des Russes s’identifiant comme athées est tombé de 26 à 13% durant les trois dernières années, tandis que celui de ceux qui se considèrent comme «religieux» est passé de 35 à 53%.

L’enquête a été menée du 23 au 26 juin sur un échantillonnage de 1600 personnes,appartenant à des milieux urbains et ruraux, âgées de 18 ans et plus, dans 137 localités des 46 régions que compte la Russie.

Le christianisme orthodoxe reste la religion prédominante en Russie, et la vaste majorité des Russes – 92 à 93% éprouve du respect et est bienveillante envers les chrétiens orthodoxes dans le pays. Il ne faaut pas oubliser que la majorité des adultes dans les familles ont connu les persécutions, directes ou non, des instances soviétiques.

Le patriarche actuel n'est pas sans faire allusion au goulag connu par des proches parents directs..Son grand-père sera ainsi déporté aux îles Solovki tandis que son père expérimentera le goulag de la Kolyma. Cette terrible destinée familiale ne décourage le jeune homme, qui, touché par la grâce, décide à son tour de se plonger dans l’orthodoxie. Dans son livre L’Evangile et la Liberté, publié aux éditions du Cerf, le patriarche revient sur son refus d’adhérer au Komsomol.

" Levada " a remarqué que 1% seulement a exprimé une antipathie envers l'Orthodoxie. Ces résultats ne sont que légèrement différents de ceux de décembre 2013.

Pour ce qui concerne les catholiques-romains, 74% des sondés ont répondu qu’ils avaient du respect et de la bienveillance envers eux, 5% seulement déclarant qu’ils éprouvaient un sentiment d’hostilité ou de crainte à leur égard.

Seuls 13% des Russes ont répondu qu’ils avaient un sentiment d’hostilité ou de crainte à l’égard des musulmans.

Le pourcentage de ceux qui se considèrent «religieux» s’est accru de 35 à 53%, tandis que 9% seulement se considèrent «très religieux» et 33% «pas très religieux».

Le pourcentage d’athées s’est réduit de moitié, de 26 à 13% durant les trois dernières années. Néanmoins, la croissance en nombre de croyants n’est pas nécessairement accompagnée par une foi profonde ou un sentiment d’importance attribué à la religion.

Le "transfert" des Russes de la campagne au monde urbain peut modifier surtout le comportement religieux sauquel est attentif le Patriarcat par la multiplication et la proximité des églises dans les périphéries urbaines.

Le nombre de ceux qui adhèrent aux restrictions du "Grand Carême" a décliné d’une fois et demie à deux fois durant les années récentes, avec 73% qui répondent qu’ils n’ont pas changé leur régime alimentaire durant le Grand Carême de cette année. 9% ont répondu qu’ils jeûnaient durant la Semaine Sainte, 15% jeûnaient partiellement, et seuls 2% ont répondu qu’ils se sont efforcés d’observer le Carême dans son intégralité.

Pour ce qui concerne l’influence de l’Église orthodoxe dans les affaires de l’État, 28% pensent que l’Église devrait avoir de l’influence, tandis que 58% y sont opposés, mais 39% pensent que le niveau actuel de l’influence de l’Église est exactement ce qu’il doit être, tandis que 7% seulement considèrent qu’elle a trop d’influence, et 16% qu’elle en a légèrement trop.

Le centre de sondages "Levada", le seul institut d'études sociologiques indépendant en Russie, a dû suspendre ses activités après avoir été enregistré en tant qu'"agent de l'étranger" par la justice russe. Poutine l'a fait fermer le jugeant indépendant sur la société russe.

La fermeture du centre Levada prive les médias indépendants et les analystes étrangers d’un œil essentiel sur la société russe. C’est son directeur qui l’a annoncé hier, déclarant « pratiquement impossible » pour le Centre de continuer son activité. (source
: Mospat)

Retour aux dépêches
retour à la page d'accueil