Infocatho



04.10.02 - Russie : Une tournure de plus en plus triste.

Le président de la Conférence épiscopale catholique de Russie, Mgr Tadeusz Kondrusiewicz, a tenu à répondre, dans la revue italienne "Famiglia cristiana" aux accusations lancées par le patriarche Alexis II de Moscou dans la précédente édition de cette même revue.

Pour lui le "syndrome 'catholique signifie ennemi' qui se développe dans les sphères orthodoxes du patriarcat de Moscou prend une tournure de plus en plus triste"... "L'idée que tout Russe doit être orthodoxe parce qu'il est Russe est absurde". "Si le patriarcat de Moscou peut avoir ses paroisses dans d'autres pays d'Europe, pourquoi l'Eglise catholique n'aurait-elle pas le droit d'exister aussi en Russie ?"

... "Une Eglise qui devient agressive est destinée à être isolée"... "Les gens simples, parmi les fidèles et les religieux orthodoxes de Russie, ne voient aucun problème à ce que catholiques et orthodoxes vivent et éventuellement collaborent ensemble".

Dans "Famiglia cristiana" du 22 septembre, le patriarche Alexis II avait durement accusé la "stratégie expansionniste" du Saint-Siège dans la Fédération de Russie. Il demandait en particulier au Vatican de faire preuve de "plus de respect" à l'égard de son Eglise.

"Si l'Eglise catholique, y disait-il, considère encore l'Eglise orthodoxe russe comme une 'Eglise soeur', en accord avec l'esprit du Concile Vatican II, pourquoi agit-elle comme s'il n'existait aucune Eglise ni aucune culture chrétienne en Russie?"

... "Il semble qu'aux yeux de l'Eglise catholique, la Russie est un pays sous-développé du point de vue religieux ayant besoin d'une 'illumination' de la part du Vatican."

Ce qui n'empêche pas le patriarche orthodoxe de Moscou d'entrevoir un espoir de dialogue avec certaines Conférences épiscopales nationales. (source : apic)

Pour plus d'informations : Service orthodoxe de presse

Retour