+

Pour vivre au rythme de l'Eglise universelle.
FlashPress - Infocatho

+++ 14 juillet 2019 +

 
 


S'UNIR A LA VIE INTERNATIONALE DE L'ÉGLISE
ET OUVRIR SES YEUX SUR LE MONDE--- 12 juillet 2019
Vous pouvez rejoindre ici et directement les actualités ecclésiales des pays cités dans les informations de cette newslettesn




1 +MODIFICATIONS A LA CHAPELLE SIXTINE

Le pape François a accepté la démission de Mgr Massimo Palombella, 51 ans, de ses fonctions de directeur du chœur de la chapelle Sixtine, début juillet.

Il sera remplacé de manière provisoire par Mgr Marcos Pavan, actuellement maître des "Pueri Cantores" de la même chapelle.

Le Salésien – dont les “méthodes brutales” avaient été dénoncées par des parents d’enfants de chœur, selon certains médias – avait été nommé à ce poste par le pape Benoît XVI en octobre 2010 pour une durée de cinq ans.

Arrivé au terme de son mandat, il avait été reconduit par le pape François pour cinq années supplémentaires. Cette démission avait été annoncée à de multiples reprises depuis septembre dernier.

Après avoir consulté la congrégation des salésiens et le Bureau des célébrations liturgiques, le Pape a accepté la démission du directeur du chœur de la chapelle Sixtine. Il est donc désormais disponible pour un nouveau ministère auprès de sa congrégation.

Mgr Guido Marini, maître des célébrations liturgiques papales, a confié le ‘chœur du pape’ à Mgr Marcos Pavan, actuellement maître des Pueri Cantores de la même chapelle, a précisé Alessandro Gisotti, directeur ad interim du Bureau de presse du Saint-Siège, le 10 juillet.

Le 19 janvier dernier, Mgr Palombella avait été placé sous la responsabilité directe de Mgr Marini, simultanément nommé à la tête de la chapelle musicale. Cela faisait suite à la décision du pape François d’intégrer la Chapelle musicale pontificale au Bureau des célébrations liturgiques du Souverain pontife.

Le 12 septembre 2018, le Saint-Siège avait également indiqué qu’une enquête sur la situation “économico-administrative” du chœur de la chapelle Sixtine avait été ouverte il y plusieurs mois. Au moment de l’annonce, l’enquête se trouvait toujours en cours.

Basé à la Cité du Vatican, le chœur pontifical de la chapelle Sixtine comprend une vingtaine de chanteurs adultes – hautes-contre, ténors et basses – ainsi qu’une trentaine des jeunes garçons. Cet ensemble accompagne les messes du pontife, en particulier celles célébrées au Vatican. S’il a été fondé en 1471, ses racines sont bien plus anciennes et remontent à la Schola Cantorum permanente instituée par le saint pape Grégoire le Grand (590-604). (cath.be)





2+SEPT FEMMES POUR LA CONGREGATION DES INSTITUTS POUR LA VI CONSACREE

Le pape François a nommé 23 nouveaux membres à la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique, Parmi eux, figurent sept femmes dont deux Françaises.

Dans cette liste, signe de l'orientation pontificale nouvelle, on trouve des figures connues du Vatican: le cardinal Angelo De Donatis, vicaire du pape pour le diocèse de Rome, le cardinal Kevin Farrell, président du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, ainsi que le cardinal Luis Francisco Ladaria Ferrer, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi. Figure encore le supérieur de la Compagnie de Jésus, le Père Arturo Sosa.

Le Pape a décidé de nommer sept femmes au sein de ce collège majoritairement masculin, dont deux Françaises: Mère Yvonne Reungoat, supérieure générale de l’Institut des filles de Marie auxiliatrice, et Sœur Françoise Massy, supérieure générale des Sœurs franciscaines missionnaires de Marie. Ordre et congrégations religieux

Parmi ces femmes, sont aussi nommées, Sœur Kathleen Appler, supérieure générale des Filles de la charité de saint Vincent de Paul, Luigia Coccia, supérieure générale des Sœurs missionnaires comboniennes, Sœur Simona Brambilla, supérieure générale des sœurs missionnaires de la Consolation, Mère Rita Calvo Sanz, supérieure de la Compagnie Marie-Notre-Dame, et Olga Krizova, présidente de l’institut séculier des volontaires de Don Bosco.

La Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique est l’organe de la Curie en charge de toutes les institutions de vie consacrées, féminines ou masculines, qu’elles soient des ordres, des congrégations religieuses ou des instituts séculiers.

Elle concerne aussi les sociétés de vie apostolique. Sa compétence touche aussi bien au gouvernement, à la discipline, à la gestion de leurs biens ou encore à leurs droits et privilèges. (cath.ch)...





3 + Le manque de prêtres en Europe et en Amérique: l’Afrique et l’Asie à la rescousse.

Face au manque de prêtres en Europe et en Amérique, l’Afrique et l’Asie viennent à la rescousse. Dans un avenir proche, fait observer le Bureau central des statistiques de l’Eglise, les prêtres asiatiques, mais surtout africains, pourraient remplacer les fonctions exercées par les prêtres du Vieux continent et de l’Amérique du Nord devenus rares.

En Afrique et en Asie, les candidats au sacerdoce sont en nette croissance, relève le Bureau des statistiques de l’Eglise dans sa note sur les flux migratoires de prêtres entre continents.

L’analyse se limite au clergé diocésain et concerne la période 1978-2017, révèle Vatican News. Elle montre une nette diminution du nombre de prêtres qui émigrent d’Europe (- 56,9%), d’Amérique (-55,8%), et d’Océanie (-55,3%). Inversement, le nombre de prêtres qui partent d’Afrique (+366,2%) et d’Asie (+99%) connaît une “augmentation fulgurante”.

La moitié de ces prêtres se retrouvent en Europe, tandis que l’Amérique du Nord en accueille 36%. 4.514 prêtres ont quitté l’Afrique en 2017 L’Afrique et l’Asie connaissent donc des soldes migratoires négatifs, puisque le nombre de prêtres “sortants” dépasse largement celui de prêtres “entrants”.

En 1978, 282 prêtres diocésains quittaient le continent africain, contre 4.514 en 2017. De même, en Asie, le solde est passé de – 857 en 1978 à – 2’189 en 2017. Ce mouvement migratoire des prêtres incardinés (juridiquement rattachés à un diocèse) dans des pays africains et asiatiques sera peut-être amené à croître dans les prochaines années, contribuant ainsi à pallier la carence de curés en Europe et Amérique. De fait, le corps sacerdotal, tant en Europe qu’en Amérique, se retrouve très affaibli en raison d’un taux de renouvellement très bas.(cath.ch)





4 +“J'AIMERAI VISITER L'ARGENTINE EN 2020 "

Dans un entretien avec le quotidien “La Nación” publié le 7 juillet 2019, le pape François a évoqué son souhait de se rendre dans son pays natal, l’Argentine, en 2020. au moment même de sa présence en Amérique Latiine.

Selon le journal argentin, il pourrait profiter de ce voyage pour se rendre également en Uruguay, un pays qu’il n’a pas encore visité.

Selon le journaliste politique argentin, le Pape pourrait se rendre en Argentine au second semestre 2020. La date exacte du voyage pontifical devrait être annoncée avant les élections présidentielles argentines, en octobre 2019.

Si un tel projet venait à se concrétiser, il s’agirait de la première visite du pape François dans son pays natal depuis le début de son ministère pétrinien.

Si, en mai 2019, il avait notamment déclaré devant les évêques argentins en visite ad limina souhaiter revenir en Argentine. Il avait aussitôt tempéré son propos en affirmant:: “vous comprenez qu’en ce moment la priorité aille à qui souffre le plus dans le monde”. (cath.ch!)



5 + LE SAINT-SIEGE LEVE L'IMMUNITE DU NONCE APOSTOLIQUE EN FRANCE

Le nonce apostolique en France, Mgr Luigi Ventura, est visé par une enquête pour de supposées agressions à caractère sexuel, enquête demandée par la Mairie de Paris et juridiquement acceptée par la diplomatie vaticane par une décision inédite dans l'histoire de la diplômatie de celle-ci.

La position du nonce apostolique est de remercier le Pape à ne pas hésiter de mettre en place des démarches équitables pour toutes les parties en cause
.







Retour à la page d'accueil