Pour vivre au rythme de l'Eglise universelle.
FlashPress - Infocatho
du 7 au 10 septembre 2013 (semaine 36)
 

-
10 septembre 2013 - France
LA FORTE PROGRESSION DES INSTITUTS CATHOLIQUES

Les effectifs des Instituts catholiques sont passés de moins de 20.000 à plus de 26.000 étudiants, en six ans, soit une hausse de 38% , d'après une note de la DEPP qui vient d'être publiée.

Cette note de la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance, publiée en juillet 2013, constate que pour la rentrée 2011, le nombre d'étudiants a augmenté de 7% par rapport à 2010, sachant que 86% d'entre eux préparaient un diplôme universitaire contre 14 % qui suivent une formation canonique. L'augmentation était déjà l'année précédente de 2%, et de 14% en 2009.

Le nombre de nouveaux bacheliers entrant dans les cinq instituts catholiques - Lille, Lyon, Paris, Toulouse et Angers - est également en hausse, mais de manière plus limitée (+4% en 2011 ; +2% en 2010), principalement en direction des disciplines juridiques, économiques et littéraires (+10%).

50 % des étudiants soit près d'un étudiant sur deux suit une formation de lettres, langues et sciences humaines dans les Instituts catholiques, tandis que ces disciplines concernent 30% des étudiants de l'Université.

Les filles sont plus fortement représentées, tout comme les bac généraux (9 étudiants sur 10, contre 77% à l'université) et les catégories sociales favorisées.

On compte deux tiers d'étudiantes, soit 10 points de plus qu'à l'université. Les enfants de cadres représentent 37% des effectifs (hors formations canoniques), soit 6 points de plus qu'à l'université. En revanche, la part d'étudiants étrangers dans les cursus universitaires est nettement plus faible dans les Instituts catholiques (8% contre 15%).

Parmi les formations de type universitaire, 64% des étudiants suivent un cursus de licence, contre 60% dans les universités. Une différence d'autant plus forte que les Instituts catholiques ne possèdent pas d'IUT, qui accueillent, eux, 13% des effectifs de premier cycle à l'Université.

Les Instituts disposent enfin d'un taux de réussite en première année notable : de 22 points supérieur à celui des Universités (65,5% des nouveaux bacheliers inscrits en première année en 2010-2011 sont inscrits en L2 l'année suivante, contre 43,1% à l'Université). (source : FR-expert)


Retour aux dépêches
retour à la page d'accueil