Pour vivre au rythme de l'Eglise universelle.
FlashPress - Infocatho
Du 29 mai au 1 juin 2014 (semaine 22)
 

-
1 juin 2014 - Philippines
DEVANT CES EXÉCUTIONS SOMMAIRES

"Human Rights Watch" lance un appel en faveur de la lutte contre les exécutions sommaires, car le gouvernement philippin ne fait pas suffisamment pour bloquer ces exécutions qui, depuis de trop nombreuses années, demeurent impunies.

Il semble en effet que « des fonctionnaires de la ville et des agents de police appuient les homicides ciblés comme forme perverse de contrôle du crime ». Certains maires de villes des Philippines sont en effet accusés de « favoriser des meurtres ».

Selon un récent rapport publié par HRW, au cours de la période 2008-2013, 298 exécutions sommaires ont été dénombrées aux Philippines, toutes étant demeurées impunies. Le phénomène concerne aussi bien des activistes des droits fondamentaux, que des avocats, des syndicalistes, des prêtres. La majeure partie des victimes sont de présumés vendeurs de drogue, de petits criminels, et des enfants des rues.

Parmi les cas de religieux et missionnaires, se trouvent ceux du Père Fausto Tentorio, PIME, tué en 2011 à Mindanao, et du Père Cecilio Lucero, tué en septembre 2009 dans la province du Nord Samar, au sud de Manille.

L’ONG "HRW" affirme : « Le Président Benigno Aquino a en grande partie ignoré les exécutions sommaires perpétrées par les "escadrons de la mort", surtout dans les zones urbaines ».

Au cours des huit années de gouvernement de Gloria Macapagal Arroyo – le prédécesseur de Benigno Aquino jr – ont été enregistrées 1.118 victimes d’exécutions sommaires, 1.026 cas de tortures, 1.946 arrestations arbitraires, plus de 30.000 agressions et 81.000 épisodes d’intimidations. (source : Fides)

Retour aux dépêches
retour à la page d'accueil