Pour vivre au rythme de l'Eglise universelle.
FlashPress - Infocatho
du 25 au 27 septembre 2014 (semaine 39)
 

-
27 septembre 2014 - France
LE CENTRE BERNANOS FÊTE SES VINGT ANS

A
dossé à l'église Saint Louis d'Antin, où passe le flux de milliers des résidents de la banlieue parisienne, à deux pas de la gare saint Lazare, l'Espace Bernanos les accueille pour un enseignement simple et fondamental à la portée de tous.

Cette année, ce centre fête ses vingt ans. C'est un lieu éclectique d'une culture chrétiene qui s'offre en libre service depuis 1994 : art, spiritualité, musique, littérature, psychologie, théologie proche du questionnement des paroissiens les plus simples de ces communautés chrétiennes de la banlieue parisienne. Il y a beaucoup de valises dans cette église et à l'entrée des salles de réunions.

A sa création en 1994, le lieu ancré à Saint-Lazare a pris le nom de Georges Bernanos, natif du quartier. En plus, le penseur chrétien fut porté sur les fonts baptismaux de l'église St-Louis d'Antin (9e).

Anne Mayol, sa directrice actuelle, se souvient de l'interrogation du cardinal Jean-Marie Lustiger : " Que peut-on faire pour tous ces flux, pour ces milliers de gens qui passent ? Avec l'arrivée de la ligne du métro 14 et du RER, le Cardinal voulait que ce Paris en pleine transformation favorise un dialogue entre l'Église et la Société, raconte le P. Thierry de l'Épine, fondateur de l'Espace Bernanos.

Saint Louis d'Antin est ouvert 7 jours sur 7, avec des confessions permanentes. Il représentait une oasis à la merci de tous ces passants. L'idée était de donner un sens à leur course de banlieusards venant à Paris pour leur trvail et peut-êÉtre aussi à leur vie? Le cardinal voulait une expérience plus simple et préparatoire au CollĆège des Bernardins. Il positionnait ainsi l'Espace Bernanos.

Mais, à la différence des Bernardins, l'Espace Bernanos n'est pas un lieu de formation longue et universitaire, les passants y picorent la culture, sans abonnement. C'est le premier centre culturel parisien ouvert à tous, inspiré de la culture chrétienne. Jean-Louis Allez, un des administrateurs, juge que l'Espace conŹçu dans ce but, reste un foyer de rayonnement chrétien Il continuera ainsi à multiplier les propositions et promet qu'il restera une maison ouverte au "chrétien lambda". (souce : FPIC)


Retour aux dépêches
retour à la page d'accueil