Pour vivre au rythme de l'Eglise universelle.
FlashPress - Infocatho
du 3 au 5 novembre 2014 (semaine 45)
 

-
5 novembre 2014 - Allemagne
L'OECUMÉNISME DOIT CONTINUER LE TRAVAIL MENÉ EN COMMUN


A l’occasion de ses 50 ans d’existence la fondation œcuménique viennoise « Pro Oriente » a organisé un colloque scientifique dont les participants sont le cardinal Koch, le Patriarche oecuménique et le Patriarche copte d'Égypte.

Le Préfet de la congrégation pour l’unité des chrétiens représente le Pape François. Le Patriarche chaldéen Louis Raphaël Sako 1er n’a pu faire le déplacement à cause ds évènements en Irak.

Créée en 1964 par l’archevêque de Vienne d’alors, le cardinal Franz König, pour favoriser le dialogue entre l’Eglise catholique romaine, les Eglises orthodoxes et les Églises orientales, "Pro Oriente" a permis en 1971 la mise en œuvre du « formulaire christologique de Vienne » qui a mis un terme à l’ hostilité vieille de 1.500 ans entre les Eglises de la tradition syrienne et l’Eglise catholique.

Pour l’actuel Archevêque de Vienne, le cardinal Christoph Schönborn, le rôle actuel de « Pro Oriente » est plus, en fonction des crises en Syrie et en Irak, d’être l’avocat des Droits de l’Homme ot d’une citoyenneté égale pour les chrétiens et les musulmans.

Alors que l’évêque de Mayence, le cardinal Karl Lehmann estime qu’il n’y a pas d’alternative au dialogue œcuménique et qu’il faut coûte que coûte continuer le travail mené en commun avec toutes les Eglises séparées, le Comité Central des catholiques allemands aimerait que ce dialogue puisse se dérouler plus facilement s’il n’achoppait pas sur la question des prêtres et des évêques.

Pour la vice-présidente du Comité, Claudia Lücking-Michel, les deux Eglises principales en Allemagne campent sur leurs positions et ne veulent rien céder sur la question du sacerdoce et de l'épiscopat.. Le dialogue œcuménique suppose précisément d’accepter des différences vécues qui ne peuvent qu'amener à des forces communes et des complémentaires (source : KNA.)


Retour aux dépêches

retour à la page d'accueil