Pour vivre au rythme de l'Eglise universelle.
FlashPress - Infocatho
du 16 au 19 février 2008 (semaine 07)
 

-
2008-02-19 - Costa-Rica
NE RENONCEZ PAS À VOTRE IDENTITÉ.

Au débu
t de l’année scolaire 2008 dans le pays, les évêques adressent un appel aux éducateurs et aux jeunes afin que le devoir éducatif garantisse une formation intégrale de la personne et présente une éducation de qualité.

Sous le titre : " Education de qualité pour tous", ils évoquent les principaux défis posés à l’éducation dans l’actuelle situation économique et sociale du pays et du monde, par la mondialisation et la culture scientifico-technologique.

Le processus éducatif "doit avoir comme moyen principal la contribution de manière efficace au développement humain intégral”. Souvent, au contraire, le modèle éducatif du Costa Rica, considéré comme la nouvelle réalité socio-politique et économique, est majoritairement orientée pour répondre “aux exigences du modèle socio-économique globalisé de production et consommation, qui entraîne à un développement partiel de l’individu”.

L’éducation doit répondre également aux demandes de l’ère numérique selon la culture scientifico-technologique, mais sans pour cela renoncer “à l’identité propre de la tradition démocratique et chrétienne costaricaine”. De plus, face à la sécularisation et à l’égoïsme “qui touche négativement la personne et la société dans toutes ses dimensions, une éducation éthique et religieuse selon le modèle et les enseignements du Christ Seigneur devient nécessaire”.

Face à ces défis et à l’importance du devoir d’éducation, les évêques considèrent nécessaire pour l’avenir “d’assumer un nouvel engagement par rapport au devoir que doit réaliser l’éducation”. Effectivement il est nécessaire de “consolider la Pastorale éducative dans chaque diocèse” et organiser la culture de la vie dans le cadre éducatif, une culture “qui génère des attitudes et des valeurs liées au respect, à la paix et à l’amour, et élimine la marginalisation, l’agression, la violence et la mort”.

Ils s'adressent
aux élèves afin qu’ils “assument avec chaque responsabilité, consécration et effort les opportunités que l’Etat, la famille et la communauté leur offre pour leur garantir une formation intégrale et de qualité”.

Ils demandent aux prêtres de “promouvoir et d’organiser cette pastorale éducative dans leurs paroisses ; reconnaître et estimer la mission noble que réalisent les éducateurs, en stimulant en eux l’engagement chrétien ; soutenir pastoralement tous les Centres Educatifs”.

Les professeurs d’éducation religieuse sont appelés “à assumer la mission d’être authentiques évangélisateurs à travers la parole et le témoignage”. Il est rappelé aux éducateurs la valeur de leur vocation et demandé de continuer à réaliser leur mission avec engagement “malgré les sacrifices que l’exercice de la profession d’enseignant comporte”.

Aux autorités, qui “ont la mission délicate et transcendantale d’orienter et de guider le processus éducatif de tous les citoyens” les évêques demandent de le réaliser selon des “critères de justice sociale, en ayant présent à l’esprit les zones et les secteurs marginalisés et exclus”. Aux parents, on demande de “prendre conscience que personne ne pourra les remplacer en tant que premiers éducateurs de leur enfants” et de “ne pas renoncer à assumer un telle mission, surtout à cette époque”.

Les évêques costaricains concluent leur appel par dernière invitation à tous les fidèles laïcs, “afin qu’en offrant la collaboration la plus vaste et en récupérant et organisant nos valeurs civiles les plus précieuses, morales et religieuses, ils donnent des fruits qui permettent de jouir de la paix et de la sécurité, afin d’atteindre un développement intégrale dans le temps actuel”. (source : Agence Fides)

Retour aux dépèches