Pour vivre au rythme de l'Eglise universelle.
FlashPress - Infocatho
du 29 juillet au 4 août 2007 (semaine 31)
 
-
2007-08-04 - USA
LE NOUVEAU PRÉSIDENT DE "RELIGIONS POUR LA PAIX"


Le P. Kishkovsky, directeur du département des affaires
extérieures de l'Eglise orthodoxe aux USA, et membre du Comité central du COE, a été nommé président de la Conférence mondiale des Religions pour la paix.

Ce groupement interreligieux a pour objectif d'établir la paix aux niveaux régional et international au moyen de l'action commune.  Le Père Leonid Kishkovsky qui est au Conseil oecuménique des Églises, a été élu président par les 61 membres du Conseil mondial des Religions pour la paix, organe directeur de l'organisation.           

Le Conseil a également élu deux vice-présidents: Mohamed Ahmed al-Sharif, érudit musulman qui a travaillé en tant que secrétaire général de l'Association mondiale pour l'appel islamique, en Libye, et Vinu Aram,directeur de Shanti Ashram, organisation indienne dont la vocation à venir en aide aux femmes et enfants du monde rural s'inspire de la philosophie du Mahatma Gandhi.           

Les résultats ont été annoncés fin juillet, à l'issue d'une élection qui s'est déroulée par courriel sur une période de plusieurs mois.

En août 2006, lors de la VIIIe Assemblée de la Conférence mondiale des Religions pour la paix à Kyoto, au Japon, plus de 800 leaders religieux d'une centaine de pays avaient unanimement élu le prince El Hassan Bin Talal de Jordanie président émérite de l'organisation.           

Le P. Kishkovsky, qui travaille également au sein du Conseil national des Eglises des Etats-Unis, a affirmé que bien que le travai linterreligieux "puisse présenter de multiples difficultés", les problèmes doctrinaux qui caractérisent parfois les discussions entre personnes d'une même tradition religieuse peuvent, dans un environnement interreligieux, être mis de côté. 

Il a déclaré que l'environnement de "Religions pour la paix" était très sain et prometteur. "En entrant, vous ne quittez pas votre religion sur le palier; vous l'amenez à l'intérieur en respectant les personnes qui sont assises à la table". D'ailleurs a-t-il ajouté, le nom de Religions pour la paix "en dit long", et il a salué les efforts de paix entrepris par l'organisation en Sierra Leone et en Bosnie, entre autres.

Il a affirmé que les tensions qui existaient dans ces deux pays déchirés par la guerre étaient d'une certaine manière dissipées par les efforts interreligieux soutenus ou mis en place par Religions pour la paix.            

De son côté, William Vendley, secrétaire général de la Conférence, a déclaré que les religions "avaient été détournées par les extrémistes religieux, les politiciens sans scrupules et les médias à sensations". (source : ENI)      

Retour aux dépèches